La bonne recette d’une vente ciblée

La bonne recette d’une vente ciblée

Dans mon précédent article, j’évoquais l’urgence — pour les cabinets — de muter en véritable société de services. Si votre entreprise évolue, il faut que votre communication suive ! La stratégie de communication d’une société de services n’a rien à voir avec celle d’un cabinet traditionnel.

Dans cet article, je vous livre toutes les bonnes recettes d’une stratégie de marketing direct réussie avec un focus sur trois supports essentiels : l’emailing, la page web dédiée et la signature email.

 

Le marketing direct, késako ?

Le marketing direct, aussi appelé stratégie push ou vente ciblée, consiste à proposer aux clients des offres dont ils n’ont pas encore exprimé le besoin. En d’autres termes, au lieu de réagir aux demandes du client, on les anticipe !

Cette approche redoutable d’efficacité nécessite de communiquer régulièrement sur vos missions, métiers et services pour donner envie à vos prospects ou simplement rester présent à leur esprit. Dès que le besoin devient une réalité pour votre client, il se souviendra que vous êtes en mesure d’y répondre et saura comment vous contacter.

 

L’emailing

Envoyer un email peut sembler un jeu d’enfant, mais un emailing efficace requiert plus de travail qu’on ne pense. Voici les bonnes recettes d’un emailing réussi :

Préparation :

  • Définissez un objectif clair pour votre emailing.
  • Segmentez votre clientèle pour permettre un ciblage précis.
  • Trouvez un objet d’email concis et accrocheur.

Conception :

  • Assurez-vous que l’information clé soit lisible dès l’ouverture de l’email, sans que le prospect ait besoin de faire défiler la page.
  • Respectez une mise en page claire et lisible : limitez par exemple le nombre de couleurs et de polices différentes.

Envoi :

  • Vérifiez, vérifiez, et re-vérifiez que : les liens fonctionnent, l’affichage est responsive et l’adresse de réponse fonctionne.
  • Utilisez un outil professionnel (Mailchimp, Sarbacane…) pour une meilleure analyse de vos données.
  • Programmez une date et heure d’envoi adaptées aux habitudes de votre cible.

 

L’illustration ci-dessous est un exemple d’emailing réussi pour le cabinet Lamy Experts. Dès l’ouverture du mail, le prospect est accroché par un message explicite « Vous changez de voiture : faites des économies » ; il n’a pas besoin de faire défiler la page pour accéder à l’information. De plus, l’email respire : le fond est de couleur claire pour une meilleure lisibilité, le contenu est espacé et ponctué d’illustrations.

 

 

La page web dédiée

Le destinataire de votre emailing est conquis par votre discours, il clique sur le lien et atterrit… sur une page web dédiée. À l’image de votre emailing, cette page web est lisible, ergonomique, et propose un discours simple et efficace. Voici les clés de sa réussite :

 

Des titres et sections attractifs

La majorité des visiteurs de cette page survoleront les textes et se contenteront de lire les titres. Ces derniers doivent donc être percutants.

 

Des opportunités d’interactions

Votre but est d’inciter le prospect à tester votre solution, télécharger votre guide ou prendre un rendez-vous. Il faut donc faciliter au maximum ce chemin grâce à des boutons d’appel à l’action (CTA) visibles et attractifs, sur lequel le prospect aura envie de cliquer.

 

Des informations rassurantes

Les données chiffrées, les témoignages clients et les logos de vos partenaires sont autant de signaux positifs et rassurants pour le visiteur qui sera alors plus enclin à cliquer sur votre CTA.

 

Une interface responsive

Plus de la moitié de vos visiteurs arriveront sur votre page depuis un smartphone ! Il est donc impératif que votre page s’adapte à ce format d’écran.

 

Dans l’exemple ci-dessous du cabinet JC Expertise, les titres de la page sont clairs et confirment au prospect qu’il est arrivé sur une page lui étant destinée. Le témoignage vidéo « Qu’en pensent nos clients ?» est rassurant et l’appel à l’action « Essayez gratuitement » est lisible et accessible.

 

 

La signature email et bannière

La signature email comprend vos coordonnées et celles de votre cabinet. En dessous de cette signature, on trouve une image présentant votre offre du moment : la bannière. Voici les bonnes recettes pour parfaire ce combo gagnant :

 

Signature

Respectez la charte graphique de votre cabinet et profitez des tailles et graisses de police pour mettre en exergue les informations importantes.

 

Bannière

Privilégiez un titre accrocheur accompagné d’un texte concis et d’un bouton d’action visible redirigeant vers une page dédiée, le tout sur un fond coloré.

 

Dans l’exemple ci-dessous du cabinet SOGEC, le nom de l’expert et son poste sont visibles immédiatement dans la signature. La bannière attire l’œil sur l’offre du moment qui est expliquée de manière concise. Enfin, le CTA « interrogez-nous sur notre offre » est une invitation claire pour le prospect : il n’a plus qu’à cliquer.

 

 

Pour conclure, lorsqu’on mute de cabinet traditionnel à société de services il est primordial de repenser sa stratégie de communication et marketing. Adopter une logique de marketing direct demande de maîtriser la donnée (MEG est là,pour vous aider) afin d’anticiper les besoins clients et ainsi leur proposer les bons services au bon moment. Des supports réfléchis et personnalisés tels que l’emailing, la page web dédiée ou encore la signature email vous permettront d’introduire vos services et de rester présent dans l’esprit de vos clients !

 

L’emailing, la page web dédiée et la signature d’emails sont des outils complémentaires et indissociables. Leur finalité est claire : vendre des missions, des outils, des services, une offre sectorielle. Cette panoplie emailing + page web + signature email transforme la vente additionnelle en un jeu d’enfant !

 

Auteur : Stén BIENVENU